En vélo de Saint Louis à Mulhouse le 5 septembre 2021 :

En ce dimanche matin, nous nous retrouvons à 5 à la gare de Mulhouse.
9 heures 19, le TER nous emmène à Saint Louis, point de départ de notre balade cyclo, Jean ayant remplacé la balade initialement prévue au programme du côté de Lucelle, du fait du manque d’entraînement des adeptes.
Nous quittons la ville en suivant au plus près la frontière suisse avant de nous y engager au Klepferhof pour passer au charmant village de Schönenbuch et franchir les premières difficultés (dénivelé), mais ceci vaut vraiment la peine pour le beau point de vue à 360° sur toute la région frontalière.
Là, un bus postal d’époque bien décoré, y attend les paroissiens pour les conduire à l’office à Allschwil.
Nous quittons le pays des helvètes pour redescendre sur Neuwiller, puis Hagenthal le Bas avant de remonter vers Folgensbourg puis Michelbach le Haut. C’est ici que la montée la plus difficile de la journée nous attend : 100 m de dénivelé sur 1,5 km. Les mollets sont en feu ; merci (Saint) Vincent pour son assistance dans cette épreuve.
Nous nous dirigeons ensuite vers l’ancienne voie romaine où nous trouvons un lieu bucolique pour le pique-nique.
Après le repas, que de la descente nous est promise par Jean, mais hélas cette voie suit le profil du terrain ce qui nous réserve tout de même quelques surprises…
Au plan initial, il était prévu de prendre le train à Altkirch pour notre retour sur Mulhouse. Mais l’équipe étant super motivée, à Carspach, le plan B est adopté pour rejoindre Hagenbach et faire une halte au Restaurant de l’Arbre Vert à Eglingen afin d’y prendre le dessert.
Après cette bonne remise en condition, nous décidons d’un commun accord de rejoindre nos domiciles respectifs en vélo. Thierry et Vincent prennent la direction de Saint Bernard puis Galfingue. Quant à Anne-Marie, Jean et Martine restent sur le chemin de hallage le long du canal du Rhône au Rhin jusqu’au niveau du pont chinois, où avec surprise une aigrette garzette est en quête de poissons.
C’est autour de 18 heures que nous avons rejoint nos maisons en affichant peu ou prou 80 kilomètres au compteur et un dénivelé positif cumulé de près de 680 mètres.
Merci à notre guide pour cette belle journée qui nous a permis de parcourir cette superbe région vallonnée du Sundgau avec ses villages typiques et attrayants.
MG

 

Sortie vélo dans le secteur des 3 frontières du 11 juillet 2021 :

Rendez-vous au bief de Niffer pour notre escapade de ce dimanche. La météo est au rendez-vous et nous sommes très motivés pour les découvertes le long du Rhin en direction d’Augst.
Nous sommes à 8 adeptes de la petite reine.
La piste cyclable nous mène dans un premier temps sur l’Ile du Rhin qui a été renaturée et est désormais gérée par la Petite Camargue Alsacienne. Nous y apercevons grande aigrette, aigrette garzette ainsi que héron cendré.
Nous passons du côté allemand au barrage de Kembs et observons le Rhin en furie suite aux nombreuses pluies des derniers jours. Le vieux Rhin est de surcroît à un niveau rarement observé à cette période de l’année.
Nous faisons une courte intrusion dans le « parc de la Wiese » avant de passer à Kleinhüningen.
Arrêt dans la zone « branchée » de l’ancienne zone portuaire de Bâle, petit quartier très sympathique à traverser et très animé en soirée.
Notre périple nous fait passer à proximité des tours Roche avant de poursuivre toujours sur la piste cyclable de cette rive et ce jusqu’à Augst où, à l’unanimité, nous décidons de continuer jusqu’à Rheinfelden côté allemand, avant de passer à Rheinfelden côté suisse où nous flânons un peu. Le retour vers Bâle se fera de ce côté du Rhin. Cette partie de trajet n’est pas des plus agréable du fait de la proximité de la route.
Nous visitons les hauteurs de Bâle avant de rejoindre le Parc des Eaux Vives de Huningue en suivant les berges du Rhin.
La piste cyclable « sentier des planètes » fait l’objet d’une magnifique exposition photo nature en plein air (environ 250) sur une bonne dizaine de kilomètres, que l’on peut admirer jusqu’à mi-novembre.
Nous terminons notre balade avec ces belles images dans la tête et 80 kilomètres dans les mollets.
MG

13 juin 2021 – Sortie vélo dans le Sundgau.
En ce dimanche matin, nous partons à la fraîche pour ne pas trop souffrir de la chaleur annoncée. Nous ne sommes qu’à trois courageux ; en effet, les forfaits sont nombreux, ceci dû au manque d’entrainement lié à la crise sanitaire et la météo exceptionnellement mauvaise du mois de mai. Nous quittons Dornach, traversons le bois des philosophes pour rejoindre la piste du canal du Rhône au Rhin jusqu’à Illfurth. C’est là que nous rejoignons la piste cyclable nous menant sur Emlingen en étant passé par Tagolsheim. Que de beaux points de vues depuis les hauteurs vers les Vosges. A Emlingen nous rejoignons le circuit 4 de la plaquette « Le Sundgau à vélo » pour remonter en longeant le Thalbach jusqu’à Hundsbach. C’est maintenant que nous devons « grimper » jusqu’à Willer pour franchir le Schellenberg et ses 400m d’altitude. Sur cette portion de route nous nous retrouvons avec un groupe d’une vingtaine de cyclistes, avec des vélos de « course », alors que nous, nous avons les sacoches pour nous donner un peu de poids à trainer en guise d’entrainement…
Une nouvelle piste qui longe le Willerbach nous permet de rejoindre entre champs, prairies et forêt Bettendorf. La saison de fenaison bat son plein au vu de la météo annoncée pour les jours à venir. Les milans noirs et royaux profitent de cette aubaine pour trouver des charognes qui n’ont pas eu le temps de se mettre à l’abri avant le passage de la faucheuse. Le foin embaume l’atmosphère et nous avons la chance d’entendre bruants jaunes et loriots sur cette étape.
Nous empruntons la piste de l’Ill qui nous mènera vers Altkirch en étant passé par Hirsingue, Hirtzbach et Carspach.
A présent nous prenons la direction d’Aspach où nous avons décidé de nous poser pour le repas tiré du sac. C’est ici que nous admirons un tilleul planté en 1915 à la mémoire d’un aspachois abattu par un soldat français. Nous quittons la route asphaltée pour faire un peu de vélo tous chemins pour passer le Galgenstraeng par champs avec de magnifiques coquelicots et prairies avant de « plonger » vers Heidwiller et reprendre l’ Euro-vélo route 6 pour rejoindre Mulhouse. Nous nous battons contre le fort vent du nord qui ralentit notre progression.
Nous voilà de retour à Dornach avec près de 63km au compteur et 411m de dénivelé positif cumulé en à peine 3h45.
Une bonne première, en attendant de pouvoir reprendre les sorties vélos du mercredi soir.
Jean

Fil de navigation